Passer au contenu

🎁 1 Huile achetée = 3 cadeaux offerts

📦 Livraison offerte dès 45€ d'achat !

    Quelques mesures préventives contre le rhumatisme

    Quelques mesures préventives contre le rhumatisme

    Dans les régions occidentales, le rhumatisme touche environ 50% des gens âgés de plus de 65 ans. Cette pathologie provoque des douleurs épisodiques et passagères chez les patients. Certains d’entre les symptômes peuvent devenir chroniques au fil du temps. Bien que les souffrances provoquées par le rhumatisme ne soient pas fatales, il est tout de même préférable d'adopter les bonnes pratiques pour le limiter au maximum. Quelles sont les mesures préventives à adopter pour lutter contre le rhumatisme ? Nous aborderons davantage le sujet dans les lignes à suivre.

    Opter pour les activités physiques

    Aujourd’hui, la majorité des personnes souffrant du rhumatisme évoquent qu’il faut bannir toutes les activités physiques, car cela pourrait aggraver les symptômes. Or, cette recommandation n’est pas fondée ni justifiée par les scientifiques. Les patients désirant nourrir leur articulation et prévenir les gènes doivent impérativement opter pour une activité physique régulière. 

    En effet, vous devez savoir que la synovie est responsable du transport des nutriments au cartilage. Lorsqu’une personne effectue la marche, les mouvements réalisés par celle-ci feront office de pompe. Plus précisément, les relâchements et pressions effectuées sont capables d’inhiber successivement le tissu cartilagineux, accompagné du liquide nourricier. Contrairement à ce que pensent plusieurs personnes, sachez que plus vous marchez, plus vous irriguez et renouvelez vos articulations. 

    À la lumière de toutes ces informations, il faut donc en déduire que les personnes souffrant de rhumatisme doivent opter pour la pratique d’une activité physique. Il peut s’agir par exemple de la marche, la natation et le vélo. Toutefois, les activités physiques à effectuer ne doivent pas réaliser avec force. Plus précisément, vous ne devez pas vous trouver dans une situation de l’excès des sportifs professionnels. De cette manière, vous vous invitez la création des microfissures au sein du cartilage qui sollicite énormément les articulations. 

    S’abstenir de tous les aliments ennemis de l’articulation

    Aujourd’hui, force est de constater qu’il existe plusieurs aliments réputés pour favoriser les rhumatismes. Les personnes souffrant de cette pathologie doivent impérativement s’abstenir de tous ces produits, car celles-ci risquent d’aggraver leur cas. À ce niveau, le sucre fait partie d’un des premiers aliments à bannir. Ce produit facilite la création d’un phénomène spécial appelé la glycation. Cette dernière se traduit par la liaison du glucose aux protéines responsables de l’inflammation des tissus. 

    En effet, la glycation est considérée comme un syndrome capable de créer des dommages considérables sur les articulations. Elle provoque le vieillissement prématuré des tissus du corps, notamment celle des articulations. Toutefois, cette pathologie peut être réduite au maximum si vous limitez la consommation du sucre et de plusieurs autres aliments grillés et frits. Il s’agit notamment des viandes rôties, amandes grillées, graisses cuites, etc. De même, les différentes méthodes de cuisson à la vapeur limitent considérablement les poussées inflammatoires liées au rhumatisme. 

    Optez pour une alimentation antirhumatisme

    Pour limiter au maximum les symptômes du rhumatisme, l’idéal serait de protéger vos articulations. Pour y arriver, vous devez adopter la réduction considérable de la formation des protéines glyquée dans l’organisme. Voici quelques recommandations à ne pas négliger : 

    • Optez pour une alimentation à faible index glycémique ; 
    • Privilégier la consommation de certains produits tels que l’ail, l’oignon et le poireau. Voilà autant d’aliments participants à l’amélioration de la circulation sanguine au niveau des petits vaisseaux comme les capillaires. Par la même occasion, ils améliorent la qualité de la synovie. 
    • Privilégier l’apport des fruits riches enproanthocyanidines. Il en est de même pour ceux qui contiennent d’importantes quantités d’anthocyanines. À titre illustratif, il peut être cité les raisins, les myrtilles, etc. 

    Privilégier la consommation des plantes naturelles

    Les plantes naturelles sont très réputées dans la sphère articulaires. Certains possèdent des principes actifs capables de soulager au maximum les douleurs provoquées par les articulations. Voici quelques plantes très bénéfiques pour les personnes souffrant du rhumatisme.

    La reine des prés : une aspirine totalement naturelle

    D’après les résultats des études scientifiques, force est de constater que la reine des prés possède des principes actifs très bénéfiques pour l’organisme. Il s’agit notamment des « salicylés ». Ces derniers sont considérés comme des molécules dotées des propriétés anti-inflammatoires redoutables, comparativement à l’aspirine. En frottant les feuilles de la reine des prés entre les mains, vous sentirez l’odeur de ce médicament. Grâce à ses principes actifs, cette plante a la capacité de calmer les douleurs. Elle est donc recommandée aux personnes souffrant du rhumatisme provoqué par l’humidité. Cependant, étant donné que les principes actifs de la reine des prés sont particulièrement identiques à ceux de l’aspirine, les personnes allergiques à ce médicament ne doivent pas en consommer. 

    Le curcuma : une épice très bénéfique pour les articulations

    Depuis de nombreuses années, le curcuma fait partie des plantes les plus réputées pour traiter plusieurs maladies. Ses principes actifs naturels sont très bénéfiques pour contrer les symptômes du rhumatisme. Les propriétés anti-inflammatoires de cette fameuse épice indienne sont de qualité exceptionnelle. Ces vertus proviennent de ces principes actifs généralement connus sous le nom de « curcumines ». 

    Pour profiter de ces vertus, l’idéal serait de saupoudrer chacun de vos pleins de curcuma. Vous pouvez parfaitement augmenter les capacités d’assimilation en y ajoutant du poivre. Il est également possible de prendre du curcuma en cure sous forme de gélule ou de comprimé. 

    Consommer les produits à base du CBD (l’huile de CBD)

    Les études scientifiques ont prouvé que le CBD est capable de stimuler les réactions immunitaires de l’organisme. Les huiles conçues à base de cette molécule vous apporteront une importante aide dans le soulagement de certaines douleurs. De même, elles sont capables de faciliter la réduction des inflammations généralement constatée au niveau des personnes atteintes du rhumatisme. 

    En effet, l’huile de CBD offre une biodiversité supérieure à n’importe quelle huile classique. Elle permet à l’organisme de mieux assimiler les principes actifs contenus dans le cannabidiol. Grâce à une telle pratique, les consommateurs bénéficieront pleinement des effets bénéfiques de cette molécule. De plus, il existe aujourd’hui sur le marché des huiles CBD mélangées avec de la curcumine (une autre molécule naturelle issue du curcuma). En optant pour les produits de cette envergure, vous bénéficierez des propriétés anti-inflammatoires purement naturelles. Ce qui réduira considérablement les inflammations et les symptômes liés au rhumatisme.