Passer au contenu

🎁 1 Huile achetée = 3 cadeaux offerts

📦 Livraison offerte dès 45€ d'achat !

    Effets secondaires cannabis : ce que le CBD ne provoque pas

    Effets secondaires cannabis

    Le CBD est considéré comme l’une des principales substances actives de type cannabinoïde généralement retrouvé dans la plante de chanvre. Il se présente au même titre que le Tetrahydrocannabinol (THC). Depuis quelques années, la commercialisation des produits issus du CBD est autorisée par la loi, puisque cette molécule contient moins de 0,2% du THC (substance psychotrope). Contrairement au cannabis, la consommation des produits issus du CBD n’occasionne pas des effets secondaires majeurs. Quels sont ceux non provoqués par le cannabidiol ?

    Pas d’effets neurologiques

    La consommation du cannabis et son intensité empêchent le développement du cerveau des jeunes adultes et adolescents. En effet, le THC contenu dans cette plante est capable d’affecter certaines fonctions à savoir : 

    • L’apprentissage ; 
    • La mémoire ;
    • L’attention ; 
    • Etc. 

    Une consommation régulière du cannabis est généralement associée à des difficultés scolaires. Cependant, les jeunes adolescents ou adultes consommant les produits issus du cannabidiol (notamment l’huile de CBD) ne ressentiront pas ces effets secondaires. Bien au contraire, le CBD permettra à leur cerveau d’être plus créatif et plus vigilant face à des exercices scolaires.

    Par ailleurs, l’usage fréquent du cannabis participe à l’allongement de la période d’abstention nécessaire à la résorption des effets cognitifs. Par conséquent, plus la consommation débute tôt, plus elle devient fréquente. De même, l’adolescent adoptant cette pratique court le risque de subir d’effets indésirables. Il sera donc quasiment difficile à celui-ci de retrouver toutes ses capacités cognitives. 

    Pas d’effets négatifs sur la santé

    De nombreuses études ont été effectuées sur les liens existants entre la consommation régulière du cannabis. Les résultats ont encore prouvé l’apparition de symptômes ou des troubles psychotiques. Étant donné que l’huile de CBD ne possède pas du THC, elle ne provoque pas d’effets indésirables. Les consommateurs de ce produit issu du chanvre ne subiront pas des réactions psychoactives. De même, les personnes ayant des antécédents psychiatriques personnels ou familiaux pourront satisfaire leurs besoins de consommer du cannabis grâce aux produits issus du chanvre. 

    Contrairement au cannabis, les produits issus du CBD ne provoquent pas d’intoxication ni de symptômes. Étant dépourvus du THC, les consommateurs d’huile de CBD ne développeront pas des maladies telles que la schizophrénie et d’autres troubles psychotiques. Ce qui n’est pas le cas chez les personnes consommant du cannabis.

    La consommation du cannabis contenant du THC supérieur à 10% provoque généralement un risque accru au niveau de développement des troubles mentaux sévères. Il s’agit notamment de celles liées à la dépression et à l’anxiété sociale. De même, les adolescents et jeunes adultes fréquents dans la consommation du cannabis risquent d’avoir des idées suicidaires. Cela est dû au phénomène et à l’addiction provoquée par le THC qui fait planer ceux-ci. Vous ne retrouverez jamais ce phénomène au niveau des consommateurs d’huile de CBD. Bien au contraire, ceux-ci bénéficient des effets thérapeutiques aussi efficaces que les traitements médicamenteux. 

    Pas de trouble ni de dépendance 

    Contrairement aux drogues, la consommation des produits issus du cannabidiol (notamment l’huile de CBD) ne provoque pas des problèmes de dépendance à cette substance. Au niveau du cannabis, si vous commencez par consommer dès votre plus jeune âge, plus vous avez tendance à consommer fréquemment. De plus, les études ont montré que les hommes sont beaucoup plus favorables à une dépendance sévère que la junte féminine. De même, les consommateurs de cannabis sont ceux qui présentent des problèmes de dépendance à l’alcool et aux autres drogues. À titre illustratif, une personne qui consomme du cannabis devient plus tard un fumeur régulier du tabac. Ce qui représente un risque accru et sévère face à la dépendance au cannabis. Par ailleurs, toute personne qui consomme les produits issus du CBD ne ressentira aucun effet indésirable et psychotrope. De même, celle-ci ne risque pas d’être confrontée à des troubles du comportement. 

    Pas d’effets respiratoires

    Toutes les personnes fumant des joints du cannabis inhalent d’énormes quantités de monoxyde de carbone et de goudron provoquer par la combustion. Il s’agit des substances nocives et nuisibles pour les poumons. Ce qui provoque en général des problèmes respiratoires sur le long terme. Cependant, sachez qu’il existe des produits issus du cannabidiol pouvant être vaporisé en toute sécurité. Prenez par exemple les fleurs du CBD, ces dernières ne présentent pas des effets secondaires sur l’organisme humain. De même, les cigarettes électroniques conçues pour vapoter les e-liquides au CBD ne provoquent pas de goudron ni de monoxyde de carbone nuisible pour les voies respiratoires. Il faut donc en déduire que cette méthode serait une alternative parfaite pour les personnes en phase de sevrage. 

    Contrairement au cannabis, la consommation prolongée des produits issus du CBD ne provoque pas : 

    • Des épisodes de bronchites ; 
    • De la respiration sifflante ; 
    • De la toux comme l’asthme ; 
    • De la production de sécrétions (mucus) ; 
    • Insuffisance cardiaque ;
    • Etc. 

    Pas d’intoxication accidentelle 

    Depuis quelques années, la législation du cannabis a entraîné une forte commercialisation de ces produits. De même, les enfants s’exposent désormais de manière involontaire au cannabis. C’est pourquoi le nombre d’appels au centre d’un antipoison pour intersexuation ne cesse d’augmenter fortement. Par contre, vous ne retrouverez jamais un consommateur des produits issus du CBD se retrouvant en centre d’intoxication. Bien qu’issu du cannabis, le cannabidiol ne fait pas planer les consommateurs et n'occasionne pas non plus d'intoxication accidentelle. 

    Les manifestations de l’intoxication provoquée par le cannabis sont beaucoup plus sévères chez les adolescents qu’adultes. Dans certains cas, cela nécessite une prise en charge en unité de soins intensifs. Cependant, lorsque vous optez pour la consommation des produits issus du CBD, vous serez épargné par : 

    • Les manifestations neurologiques comme la somnolence, léthargie, étourdissement, etc. 
    • Des vomissements ; 
    • De la détresse respiratoire sévère ; 
    • Etc. 

    Pas de risque de cancer

    De prime abord, vous devez savoir que la fumée dégagée par le cannabis est constituée des composants chimiques cancérigènes. Par contre, le vapotage des produits issus du CBD n’en possède pas. Cela est possible puisque cette pratique ne dégage pas de fumée provoquée par la combustion incomplète. Il faut donc en déduire que les produits provenant du CBD ne peuvent pas entraîner des effets indésirables liés au cancer. 

    Pas de conséquences périnatales

    Comme évoqué précédemment, le cannabis renferme deux principaux ingrédients actifs. Il s’agit du cannabidiol (CBD) et du Tetrahydrocannabinol. Le THC (molécule psychotrope) a la capacité de traverser le placenta. Ce qui pourrait affecter au maximum le développement des organes du fœtus, notamment son système nerveux. De plus, la consommation du cannabis provoque un faible poids de naissance chez les femmes enceintes. Par contre, lorsqu’elles consomment des produits issus exclusivement du CBD, celles-ci seront épargnées de tous ses effets indésirables. Étant dépourvu du THC, le cannabidiol n’affectera pas le développement des organes de leur enfant. Bien au contraire, cette molécule permettra aux femmes enceintes d’être plus sereines et détendues pendant les jours et nuits. 

    De nombreuses études ont été réalisées sur les enfants dont leur mère consommait du cannabis pendant la grossesse. Les résultats ont montré que les enfants de cette catégorie présentent des risques conséquents d’atteintes des fonctions cognitives. Cela est possible puisque le THC contenu dans le cannabis se retrouve dans le lait maternel. Il peut même s’accumuler à de fortes concentrations. Ce qui peut affecter l’intellect de ceux-ci. 

    Par contre, les études réalisées sur les enfants dont leur mère consommait du CBD pendant les périodes de grossesse ont été indiscutables. Étant dépourvu du THC, le cannabidiol favorise le développement normal du système nerveux central des fœtus. De même, les propriétés thérapeutiques des cannabinoïdes (flavonoïdes et terpènes) participent au renforcement du système immunitaire aussi bien de la femme que du fœtus. 

    Il faut donc en déduire que les femmes enceintes consommant des produits issus du CBD ne ressentiront pas les effets néfastes, notamment ceux provoqués par les stupéfiants. Il s’agit notamment des nausées, maux de tête, hallucinations, etc. Bien au contraire, elles bénéficieront de certaines propriétés thérapeutiques issues des cannabinoïdes du CBD.